Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 13:58

    Bonjour ,

 

Voilà bientôt un mois que nous avons regagné notre logis.

Retrouvailles heureuses et émouvantes avec notre petite famille: le temps de poser vélos et valises, nous les avons rejoints à la Grande Motte.

Retrouvailles joyeuses avec les amis, grands moments de partage.

Ce voyage a tout à la fois créé de nouveaux liens et renforcé les liens existants.

 

Fin du voyage

 

Mercredi 18 juillet

 

Arrivée sans encombre à Besançon, vers 15h.

Nous dégustons quelques produits locaux et traversons, en l'admirant, la ville natale de Roland. Direction : Osselle.

 

  DSC02227.JPGDSC02228.JPG

                   La porte Granvelle                                                               Vue sur la Citadelle

 

La piste, toujours aussi agréable, nous est familière. Des images jaillissent de notre mémoire.Eh oui, nous avons parcouru quelques km depuis notre premier passage!

Nous sommes dépassés par un cycliste muni d'un sac à dos. Le voilà qui fait demi-tour, aborde Roland, sort un micro de son sac. Ce journaliste de Radio France Besançon réalise un reportage sur la véloroute. Il recueille nos impressions.

" Vous passerez sur les ondes le vendredi 17 août " nous annonce-t-il.

A Osselle, au camping , l'accueil est aussi chaleureux que la douche est froide.

    L'endroit est fort plaisant. Une ancienne gravière remplie avec l'eau du Doubs offre un superbe lieu de baignade fréquenté et apprécié par de nombreux amateurs en cette chaude journée.

Au sortir de l'eau assez fraîche, repos sur la plage d'herbe verte , à l'ombre ou exposé aux rayons brûlants.   

Notre voisin de tente est un jeune allemand .Il va rejoindre ses enfants dans la région de Bordeaux. Une pointure! 206 km au compteur pour la journée. Il compte parcourir 1400km en 8/9jours. Ses sacoches sont aussi chargées que les nôtres. Nous sommes admiratifs.

 

Jeudi 19 juillet

 

Dernière étape: dans 30 km , apparaîtra le panneau de Chaumercenne.

Le ciel se couvre peu à peu et devient franchement menaçant. Allons-nous subir un orage? 

Arrêt à Dompierre chez un marchand ambulant. Un client engage la conversation.

" Ah! vous venez de Budapest ,  c'est beau?" s'enquiert-il.

" Magnifique, une ville à l'atmosphère particulière" .Nous n'en dirons pas plus; ce brave homme se met en devoir de nous décrire Pragues "qui est une belle ville où il n'est jamais allé mais connaît bien" car dit-il "j'ai vu plusieurs émissions à la télé".

Nous l'écoutons avec amusement et intérêt.

Il devrait regarder des émissions sur Budapest. Il pourrait ainsi en parler au prochain quidam en provenance de Barcelone par exemple.

A Gendrey, un septugénaire Lorrain nous salue. Il termine lui aussi son périple: à son arrivée à Nancy, il aura parcouru la bagatelle de 5000 km en 2 mois et demi . Chapeau bas!

Il est content de pédaler en compagnie. Nous partageons nos expériences.

Il se tient encore plus à gauche que moi...

Nous pique-niquons ensemble au bord de l'Ognon à Bresilley; encore un lieu enchanteur.

Nous quittons cet ancien prof de philo fort sympathique à Chaumercenne. Ainsi notre voyage s'achève-t-il sur une rencontre plaisante et enrichissante.

 

  DSC02231

   Immortalisés par notre compagnon de route à l'entrée de Chaumercenne

 

Jeudi 23 août

 

Merci à tous ceux qui ont lu ce blog: la perspective de vous raconter nos aventures nous a permis de regarder avec une intensité accrue. Les commentaires nous ont encouragés.

Nous vous en sommes reconnaissants.

Merci à ceux qui ont assuré l'intendance durant notre absence. Grâce à vous, nous avons vécu cette expérience exceptionnelle sans soucis matériels.

Merci à tous ceux qui nous ont encouragés, conseillés.

Chacun se reconnaîtra.

 

Restons encore quelques instants en voyage; une anecdote me revient en mémoire. Nous approchions de Lindau. Nous roulions dignement sous une pluie battante. Roland me dépassa sans un regard et roula rapidement.

Que lui arrivait-il? Je l'aperçus secouant sa main. " Aïe, aïe, aïe, il a des fourmillements" pensai-je. " Le froid, sans doute".

" Mais pourquoi s'entête-t-il à rouler à cette allure? A présent, il prend la roue d'un autre cycliste... C'est avec moi qu'il voyage! Tant pis, je lève le pied."

Peu à peu, un doute s'insinua dans mon esprit. Je le vis s'arrêter.

Je stoppai à distance respectueuse, manifestant ma contrariété. Au même moment, sur ma gauche, une voix familière m'admonesta " Qu'est-ce qui t'a pris de rouler à cette vitesse?"

" Euh, ben ... je croyais que tu étais devant,... là-bas" répondis-je, penaude, en montrant le cycliste: même allure, même gore-tex, mêmes sacoches, même façon caractéristique de secouer les mains.

Moralité: il faut être prudent quant il pleut!!!

 

Opportunément, Roland me rappelle que nous devons rectifier une information erronnée;notre amie Marijke nous a envoyé ce message:

     La fête le 7. juin, ce n'était pas 'Maria Himmelfahrt' (c'est le 15.8.), mais ça s'appelle 'Fronleichnam' (en francais: Fête-Dieu ou Fête du Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ). En Allemagne c'est une grande fête dans les régions catholiques et jour férié.

 

Merci Marijke.

 

DSC01427.JPG 

 L'une des décorations en ce jour du 7 juin à Meersburg

 

J'aimerais terminer avec une phrase de l'anthropologue Françoise Héritier " Il s'agit ... de faire de chaque épisode de sa vie un trésor de beauté et de grâce qui s'accroît sans cesse, tout seul, et où l'on peut se ressourcer chaque jour".

Ce voyage s'ajoute aux trésors déjà en notre possession.

 

Roland va compléter avec les détails techniques et les adresses  à retenir.

 

 

      2430 km au compteur. Nous n'avons pas eu de problème majeur avec nos vélos :aucune crevaison, aucun rayon cassé .Les seules réparations ont été le changement des patins de freins  (certainement en raison du poids ) et de la béquille du vélo de Marithé .

 

Pour ce périple nous avons choisi:

 

     -  2 vtc Gitane vision ; vélos de série tout équipés , d'un bon rapport qualité/prix montés avec des pneus renforcés utiles sur les quelques pistes forestières rencontrées ou les chemins caillouteux et les nids pas de poules mais de dindons gavés pour Noel (comme dit Marithé) en Hongrie.

     - sacoches étanches Ortlieb :nous les avons appréciées ; tous les vêtements et duvets sont restés au sec .

     -matelas auto gonflants Thermarest : assez chers, mais pour nos vieux os quel confort!

     -tente MSR huba-huba : moins de 2 kg, trés rapide à monter et  parfaitement étanche .

 

Quelques adresses sympas. 

 

     -chambre d'hôtes: château Sahler rue sur le Mont 25400 Exincourt (banlieu de Montbéliard)

 

     -       "               "      : gastehaus Bayrak Liptingerstrasse 115    78532 TUTTLINGEN (Allemagne)

                                                                           tel: 07461/908 75 52 mobil: 0172/306 47 96

 

     -       "               "      : Mme Pflugl Ringsrasse 3      94315 STRAUBING (Allemagne)

                                                                           mobil 01577/185 2206

 

     -appartement        : Mme Budai Melinda 5 district    Marco street 7    BUDAPEST

                                                                           mobil Budapest 06 20 9348 792

                                                                           frrom other countries +36 20 9348 792

                                                                           E-mail : budai.melinda@t-online.hu

 

     - restaurant            : Trofea grill Margit Krt. 2      1027 BUDAPEST

                                                                            +36 1 438 9090           +36 20 999 7708

                                         restaurant où tout est à volonté, de l'entrée au dessert ( un régal pour les gourmands) ainsi que la boisson. 

 

     - hôtel                      :Stadthalle   Hackengasse 20    1150 WIEN

                                                                             tel: +43 1 982 42 72

                                                                             E-mail: office@hotelstadthalle.at

                                Un véritable coup de coeur   5% de remise si vous arrivez à vélo

                                 garage fermé pour votre monture....

 

  Nous espérons que vous profiterez de ces renseignements.

 

Et pour ceux qui aiment les nombres:

 

Chaumercenne- Chalezeule                         74 km

 

Chalezeule- L'isle sur le Doubs                     62

 

L'isle sur le Doubs - Montbéliard                   31

 

Montbéliard - Mulhouse                                 49

 

Mulhouse - Huningue                                    32

 

Huningue - Bâle - Huningue                          59

 

Visite de Bâle                                                20

 

Huningue - Waldshüt                                      74

 

Waldshüt - Schaffausen                               69

 

Schaffausen- Radolfzell                               48

 

Radolfzell- Hagnau                                      51

 

Hagnau- Bregentz                                       52 

 

Bregentz- Altnau                                         63

 

Altnau - Konstanz - Altnau                          58

 

Altnau - Orsingen                                        50

 

Orsingen - Tittlingen                                    31

 

Tuttlingen - Donaueschingen - Tuttlingen   79

 

Donaueschingen - Sigmaringen                 59

 

Sigmaringen - Muderkingen                       62

 

Muderkingen - Ulm                                    49

 

Ulm                                                            14

 

Ulm - Dillingen                                           63

 

Dillingen - Bertholds Heim                        58

 

Bertholds - Heim - Ingolstadt                    50

 

Ingolstadt - Kapfelberg                               65 

 

Kapfelberg - Regensburg                          30

 

Regensburg                                              20

 

Regensburg - Straubing                           59

 

Straubing - Robfelden                              58

 

Straubling - Passau                                  54

 

Passau - Inzell                                         46

 

Inzell - Linz                                              64

 

Linz - Sommerau                                     61

 

Sommerau - Melk                                    62

 

Melk - Traimauer                                     59

 

Traismauer - Wien                                  74

 

Wien                                                        29 + 24

 

Wien - Hainburg                                      42

 

Hainburg - Bratislava                              20

 

Bratislava - Mosonmagyarovar               51

 

Mosonmagyarovar - Gyor                       43

 

Gyor - Panonhalma - Gyor                      46

 

Gyor - Komarom                                     62

 

Komarom - Esztergom                            70

 

Esztergom - Szentendre                         61

 

Szentendre - Budapest                           29

 

Retour en train

 

Besançon - Osselle                                28

 

Osselle - Chaumercenne                       34   

 

Au revoir. Peut-être à plus tard pour de nouvelles aventures. Bonne rentrée à tous.

 

Marie-Thé et Roland

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by chaumebuda
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 10:23

Coucou,

 

Nous vous avons quittés à Vienne. Nous voici à Mulhouse.

8 h nous furent nécessaires pour parvenir jusqu ' à Bregentz.

De Vienne à Bregentz,certains noms évoquèrent de joyeux souvenirs. Nous pûmes admirer les beaux paysages de carte postale lors de la traversée de l' Autriche .

A Bregentz, changement de train: heureusement, certains ingénieurs inventèrent un outil fort utile appelé " ascenseur".Nous l'avons utilisé sans restriction.

1h45 de voyage, le temps d'apercevoir le Bodensee au coucher de soleil.

Zurich: il arrive que l'outil cité plus haut tombe malencontreusement en panne. Roland descendit courageusement son vélo par les escaliers.

Je fus presque tentée d'en faire autant. Voyant arriver 2 employés , je leur demandai le plus naïvement possible comment accéder au quai 11.

" Je t'accompagne" répondit l'un d'eux, se chargeant illico de ma trottinette. Au bas des escaliers , il nous indiqua la bonne direction. Là, les ascenceurs nous hissèrent jusqu'au quai.

Ne disposant que de 16 mn, une fois dans le train, nous dîmes un 3è "ouf".

Bâle: 23h53: les ascenseurs en parfait état de marche nous permirent maints déplacements.

L' hôtel le plus proche étant complet, nous nous retrouvâmes SDF.

Renseignés par 2 policiers en faction dans la gare, nous trouvâmes une petite salle d'attente entre 2 voies qui nous parût des plus accueillantes.

Nous nous installâmes confortablement. Mais oui: les matelas autogonflants judicieusement placés sur les banquettes leur donnèrent un peu de moëlleux; les oreillers gonflables soutinrent nos vertèbres un peu usagèes,les bandeaux sur les yeux attènuèrent l'éclat intempestif de la lumière.

" Veux-tu que je te prépare un thé" suggéra Roland.

Tss tss tss: dodo!

Et nous dormîment jusqu'à 6h ce matin.

8h9 : un TER confortable nous a conduits ici à Mulhouse.

Prochaine étape: Besançon ( le c a retrouvé sa cédille) .

Nous gagnerons Osselle à vélo , une petite trentaine de km.

Un camping nous accueillera.

Demain nous pédalerons vers Chaumercenne et la boucle sera bouclée.

 

De retour à Rochefort , d'ici une semaine sans doute, vous aurez un dernier blog, à moins qu'il ne se produise un évènement digne d'être narré.


Published by chaumebuda
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 09:43

Quelques brèves

 

Hier à 5h45, reveil  en fanfare:  passage  des eboueurs.

Disposant de temps, nous sommes alles cueillir de belles images sur le chemin  de la gare . Nous avons pu admirer les touroules sur le pont des libertes situe juste a l oppose de Keleti ( la gare internationale).

Pluie et vent etaient de la partie.

A la gare, " can i help you? " me demande un beau jeune homme.

" Yes, you are very nice". Dans ces cas-la, on ne lesine pas.

Roland, grand et fort grimpe son velo tout seul.

A Gyor, petit souci: Les uns disent que le depart pour Vienne a lieu sur le quai 1, les autres sur le 6.

Finalement en anglais "little bit", nous avons la confirmation: le 6. Ouf!

Une gare dont j ai oublie le nom: nous sommes  seuls dans le wagon. Bizarre! Un controleur passe.

- Vous devez aller dans le wagon suivant , celui-ci reste ici.

Fissa, nous changeons. Re ouf!

 

Arrivee a Vienne.

Attente pour prendre de nouveaux tickets: ce n est pas le bon endroit: il faut filer a l autre bout de Vienne.

Armes de notre plan nous essayons de nous reperer. Avec de l  aide cela va mieux.

Un peu en suivant le plan, un peu a l intuition, nous y arrivons.

Au passage, nous nous faisons rappeler a l ordre par un autrichien car nous roulons sur un large trottoir : pas de piste cyclable a cet endroit . Vu le ton rogue et l air courrouce, meme si nous n avons pas compris les termes, pas de doute sur le contenu.

A la gare, nous obtenons un billet pour Bale . Nous arriverons a minuit.

La bas, nous aviserons.

 

Au hasard en cherchant autour de la gare, nous avons deniche un hotel merveilleux: respect de l environnement, produits bio  ( certains vont ricaner) , ambiance zen, accueil chaleureux un petit dej, complet, succulent et 5% de rabais pour les cyclos; moins cher que la chaine impersonnelle, voisine immediate de la gare  .

 

A plus tard.

 


 

 


Published by chaumebuda
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 14:23

DSC02138-copie-1.JPG

DSC02088.JPG

 

Formidable. ca marche. ca veut dire quelques instants de repos pour nous et pour vous quelques photos.

Vous l avez constaté, nous sommes bien arrivés á Buda ; sur l autre rive , Pest et  le parlement. Nous logeons derriére.

Marine, regarde bien ce que je tiens dans la main.

DSC02092.JPG

 

Le bastion des pecheurs .

 

DSC02128.JPG

 

Le pont des chaines. On apercoit derriére le palais royal.

La photo est prise á la sortie d un spectacle folklorique " pour touristes" au palais Duna. Nous étions du nombre pour une fois.

 

DSC02139.JPG

 

Les halles . A l intérieur, de merveilleux et succulents produits.

DSC02138.JPG.

 

N est ce pas?

 

DSC02153.JPG

 

La coupole, á l intérieur du Parlement . Le lustre pése 2 tonnes. Il est perché á 96 m de haut.

 

DSC02165.JPG

 

L intérieur de l opéra . Toutes les colonnes sont  recouvertes de feuilles d or .

 

DSC02171.JPG

 

La place des héros tout en haut de l avenue Andrassy longue de 2km 300.

Le monument construit en 1896 pour le millénaire, commémore l arrivée des Magyars en 896.

Magnifique et émouvant. Une page d histoire.

 

DSC02189.JPG.

 

Les thermes Széchenyl : dans un cadre historique vous allez de spa en spa , de 20 degrés á 38 degrés; massage par les jets, bains bouillonnants, sauna...  Cela vous tente ?

 


DSC02181.JPG

 

La coupole décorée de mosaiques dans l entrée des thermes .

 

Hier soir , pour nous remettre des 15 km á pied , nous sommes allés faire un petit tour sur l ile Marguerite . On y donnait un " opéra musical" en plein air. Nous n avons pas résisté.

Quelle belle soirée! Les dieux sont musiciens qui ont attendu l entr acte pour deverser des tonnes d eau.

45 mn plus tard, chacun a regagné sa place, essuyant calmement les siéges.

Le spectacle a repris pour notre plus grande joie: belles voix, mise en scéne originale, musique riche ;  public composé de hongrois de tous ages.

 

Ce soir pas de sortie car demain nous prenons le train , les trains plus exactement. Cela va sans doute etre le moment oú les vélos seront les plus encombrants.

 

A plus tard:::::




Published by chaumebuda
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 12:32

2353km et nous voilá á BUDA PEST depuis hier, peu avant 9 h.

Quel bonheur et quelle émotion! Nous sommes deux enfants émerveillés !

Nous avons de belles photos mais impossible de les envoyer sur l ordi de ce café. Peut etre plus tard.

Nous avons été gatés durant la derniére étape:  á nous les pistes sur les chemins dans la campagne longeant notre cher fleuve . Nous avons méme eu la surprise d entendre des guepiers et d en voir un.

 

Prés de l office de tourisme, nous avons été abordés par une dame charmante inspirant confiance. Elle nous a proposé un appartement á 150 m du parlement pour 36€ par nuit.

Nous sommes comme des coqs en pate.

De plus, elle nous a pilotés dans une agence proche oú nous avons trouvé deux trains : le 1er jusqu á Gyor , le 2é 2h plus tard nous convoiera jusqu á Vienne.De lá, nous devrions pouvoir compter sur des trains régionaux.

Les trains couchettes de nos reves ayant  deux places pour nos vélos étaient complets pour au moins une semaine.

Nous allons rentrer par sauts de puce. L inconvénient de n avoir pas réservé . Rien de grave. Nous continuerons á prendre ce qui se présente.

En attendant nous nous imprégnons de l atmosphére de Buda Pest . Nous nous sentons si bien.

D oú que l on regarde , l oeil est réjoui.

Les 2 villes se renvoient mutuellement en écho  leurs monumentales et sublimes constructions.

Buda a essaimé sur les collines. Pest s étale dans la plaine.

Reliées par plusieurs ponts ( nous en avons traversé 4) élégants enjambant le Danube qui s étire voluptueusement .

Cet aprés midi , visite guidée en francais du parlement.

Notre programme est chargé: il y a tant á vivre ici.

Bon week end á tous et , nous l  espérons,  á bientot pour les photos.

Il faut que vous ayez la preuve de notre présence dans la capitale hongroise.

 


Published by chaumebuda
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 18:18

Coucou

Nous voilá á 25 km de Budapest. 

Le jeune homme du camping nous préte son ordi mais je ne veux pas abuser.

Merci pour tous vos commentaires. Ils nous ont ravis.

Hier nous etions a Estergom, aprés 70 km. Ayant choisi la variante par la montagne, nous etions un peu las. 

La récompense a été á la hauteur de la grimpette.

Aujourd hui , 60 km . Nous avons retrouvé la piste avec un immense soulagement car durant ces 3 derniers jours, nous avons circulé sur des routes parfois assez fréquentées, histoire sans doute de nous rappeler l air du pays.

Le paysage vallonné nous a enchantés:spectacle inhabituel : un hongrois ramasse son foin á l aide d une fourche et le charge sur une charette tractée par un cheval.

Nous essaierons de vous envoyer quelques photos de Budapest.

Bonne soirée á tous.

A bientot.

Published by chaumebuda
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 17:02

Yo napot

 

Nous vous avons quittés á Mosonmagyádovar.

Nous sommes á la bibliotheque de Komaron et disposons de peu de temps avant la fermeture.

Ce sera donc un bref résumé.

Roland pensait en avoir terminé avec les monastéres.

Quelques km avant Gyor, notre destination de dimanche, nous avons fait halte dans une petite auberge.

" Are you French?"

" oh Yes"

La dessus, une longue conversation s est engagée au cours de laquelle un charmant monsieur nous a fortement incités á faire un détour par le monastére de Pannaholma, inscrit au patrimoine mondial et trés important pour les Hongrois.

C était moins loin qu Helsinki...nous sommes donc restés un jour de plus á Gyor  dans un camping familial, un jardin d eden.

Hier nous avons grimpé jusqu á Pannonhalma.

Nous ne l avons pas regretté.

Vous aurez des précisions ultérieurement.

La ville de Gyor nous a offert des moments délicieux dont le festival : les enfants disposaient d un nombre incalculable de jeux pour tous les áges. Quel bonheur de les voir se détendre avec application, sérieux ou franche rigolade.


Nous approchons á grandes pédalées de Budapest. Cela nous semble un peu irréel.

Nous savourons chaque moment avec encore plus d intensité.

Les paysages ont changé. Beaucoup de plaine : de grands champs de blé múrs, quelques prés, des vergers, les champs de tournesols qui resplendissent .

des taches rouges au milieu des frondaisons : les toits des maisons, assez petites.

Nous sommes séduits par les jardins potagers.

Dans les villages, le chant du coq: des réminiscences venues de l enfance suscitent des vaguelettes d émotion.

Chaque jour apporte de belles rencontres, de nouvelles beautés á admirer.

 

 

A bientot.


Published by chaumebuda
commenter cet article
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 18:24

Samedi 7 juillet,

Dans l'air frais du matin, nous laissons Bratislava , salués par un gai carillon ( ce n'était pas pour nous? )

Encore une petite rampe d'acces au pont sur le Danube que nous gardons quelque temps á nos côtés.

Belle vue sur le château, la cathédrale St Martin , un coussin doré de 2x2m posé sur le sommet de son clocher;sur ce coussin repose la copie dorée de la couronne royale hongroise d'une hauteur de 1m, d'un poids de 300kgs .

Nous nous éloignons dans la verdure, longeant un centre d'équitation important.

Les immeubles verts, marron, roses, jaunes nous paraîtraient presque hospitaliers derriére le rideau d'arbres.

La véloroute borde la digue. Interminable. Des rolleurs et rolleuses l'utilisent. Que de styles différents : chorégraphique, marathonien en quete d'un record, désinvolte, distingué, " j'suis beau mec, non ", débutant timoré, " miroir mon beau miroir suis-je...", et j'en oublie.

18 Km: un rassemblement de coureurs. Bientôt Cunavo. 

Un doute: oú est la piste? 

- "Tchougnavo,  tout droit" indique l'un d'eux, montrant la route oú un panneau affiche "interdit aux vélos".

 Pas conseillé.

_ " Prosim, Tchougnavo? Do you speak english?"

_" Espanol es mejor". Va pour l' espagnol.

Cette fois nous suivons les conseils. 500m plus loin, nous y voilá.

 20 km . Nous sommes en Hongrie.

Nous croisons un sidevelo. Sur le side, un chargement de foin surmonté d'un petit garcon et d'un morceau de bois . 

" Ja napot" claironne gaiement le hongrois jovial.

" Ja napot"

Campagne calme. L' herbe, déjá roussie par le soleil.

Nous avancons á bonne allure.

_ " Attends" Nous aurions dü tourner á gauche, traverser á nouveau la voie ferrée." dit Roland.

C'est exact. Le panneau est lá. Je suis épatée.

Quelques centaines de métres sur un chemin , savant mélange de graviers, galets et sable , non damé. Pas vraiment roulant.

Et ca dure! 1km, 2km, 3 km.

" Mais qu'est-ce que c'est que ce P... de chemin de M...?" ( Que celui qui n'a jamais juré me jette la premiére pierre)

Je peste, je tempéte. Je maudis la piste, le soleil, les mouches qui croient malin de me piquer, mon équilibre précaire, Roland qui avance tranquille comme Baptiste sous son chapeau gris, jusqu'au moment oú je réalise l'inutilité et le ridicule de ma colére. Je finis par en rire.

4km " C'est bientőt fini, ma chérie"  . ( Tu parles !)

5km " on arrive au village, mon amour" ( Il en rajoute..)

5km 500: le goudron, enfin..

A la sortie du village, Roland demande de l'eau.

" Momento " : la dame revient avec 1l 1/2 d'eau gazeuse.

Généreuse et souriante.

La piste cotoie maintenant la route au milieu des champs de tournesol, des bosquets.

Une atmosphére toute de quiétude se dégage des villages. Chaque maison est entourée de son jardin.

Mosonmagyaróvár

 Quel joli nom. Nous décidons d'y élire  domicile ce soir

Devant le cháteau, un jeune homme á qui nous demandons l' OT nous accompagne durant 400m.

Excellent repas .

-Oú est le camping? Pas indiqué.

Nous interceptons une dame á vélo.

Sans plus de cérémonie, elle rebrousse chemin. " Come" ajoute-t-elle simplement.

- " vas-y" conseille-je á Roland, empétrée dans mes cale-pieds.

- " C'est bien la premiére fois que tu me demandes de suivre une femme " ironise-t-il.

Un détour de 2 km. Les gens sont vraiment serviables.

L' hôtel Aqua Thermal met á la disposition des campeurs un petit terrain arboré.

La tente en place, nous goútons les joies du Spa á toutes les températures, ignorant certains regards orientés vers notre bronzage cyclo, pas des plus seyants.

Quel régal! ( le spa, pas les regards)

C'est décidé; avec des températures de 36°degrés: déplacements le matin, repos l'aprés-midi.

2045 km au compteur .

Tout va bien. Pour vous aussi, nous le souhaitons.


Published by chaumebuda
commenter cet article
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 21:44

Jeudi 5 juillet

 

Schonbrunn ou pas Schonbrunn?

Valse hesitation.

A 11h, nous prenons le metro. Il nous conduit a 200m de l entree du chateau., residence d ete de la famille des Habsburg.

Quelle foule! Avons nous bien fait de venir?

Le ticket d entree indique 28 mn d attente. 

La visite audioguidee en francais nous entraine dans le quotidien de l empereur Franz Josef qui travaillait jusqu a l epuisement, de son epouse  la belle Elisabeth ( Sisi) dont il etait eperduement amoureux, de l imperatrice Marie Therese.

Promenade dans le parc immense, ses parterres fleuris, sa monumentale fontaine de Neptune ou certains se rafraichissent, la Gloriette.

Pas si mal finalement.

Retour au camping . Repas frugal, le snack n ouvre qu a 18h30.

Peu apres 16h, nous prenons la direction de Bratislava. Nous quittons le Prater, ses animations, ses jeux, sa plage.Il fait encore tres chaud.

10 km :grondement dans le lointain..

12 km, rafales de vent, 1er eclair suivi d enormes gouttes de pluie ... bienfaisante.

Pres et forets bordent la piste sur la digue.

D orage en orage, nous parcourons encore 30 km filant un bon train. Il faut dire que les eclairs aiguillonnent mes jambes. Roland  reste calme.

La pluie s intensifie. A l entree de Hainbourg, Roland remarque un panneau devant une coquette maison fleurie # zimmer free# .

Accueil chaleureux par le fils de la maison.

Son petit garcon regarde cuire nos pates avec envie.

Les matelas autogonflants assurent un confort satisfaisant.

Neanmoins, nous nous allongeons avec ravissement dans le lit en 180 de large , presqu aussi grand que le lit conjugal imperial.

 

vendredi 6 juillet

 

Petit dejeuner roboratif.

Nos voisins, un couple de Berlinois nous parle evec enthousiasme de Budapest.

20 km dans la campagne, premier champ de tournesols en fleurs.

Tiens ! Des immeubles. Et un emetteur geant. Serait ce Bratislava? Eh oui.

l EV 6 nous conduit au pont sur le Danube empruntant un chemin dans la verdure> c est magique.

Le camping nous ayant ete deconseille, nous trouvons, grace a l OT une chambre dans un petit hotel tranquille.

Nos velos ranges, nous arpentons la ville.

Animee, calme. Beaucoup de cafes , restaurants proposent leurs choix aux touristes ou aux autochtones.

Des jeunes sillonnent la ville, panneau # city tours# suspendu autour du cou. Ont ils reellement du succes?

Grimpee au chateau. Vue panoramique sur Bratislava.

Contraste etonnant entre le coeur historique, ses beaux edifices : le palais primatial ou fut signee la paix de Presburg entre la France et l Autriche apres la bataille d austerlitz; l ancien hotel de ville, la porte St Michel, les eglises en grand nombre : a noter la petite eglise bleue du XX e dont la maquette est exposee dans le parc Mini Europe a Bruxelle, contraste entre ces monuments disais je et les champignonnieres  d immeubles posees dirait on aux 4 points cardinaux.

Des sculptures en bronze representant des personnages du quotidien surprennent et rejouissent.

Nous cloturons cette journee en assistant au festival de musique : des jeunes de pologne, Canada , Australie, Slovenie, Espagne, Slovaquie se produisent en choeur ou en orcheste. De beaux talents.

 

Bonnes vacances a ceux qui partent, bon festival etc..

 

Published by chaumebuda
commenter cet article
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 09:46

DSC01891.JPG

 

Haashouse sur la place de la cathédrale

DSC01903.JPG

 

La carhédrale ST Etienne

DSC01905.JPG

 

Le graben, la fontaine de la peste

 

DSC01932.JPG

 

La statue Pallas Athena devant le parlement

 

DSC01921.JPG

 

L´hôtel de ville

 

DSC01951.JPG 

 

L´horloge de l´ancre

 

 

 

DSC01948.JPG

 

 

Un vitrail de l´hôtel de ville représentant l´embléme de Vienne

 

Nous flemmardons un peu ce matin. L´ordinateur étant libre, vous avez eu droit à quelques photos. 

 

 

Published by chaumebuda
commenter cet article

Présentation

Recherche

Liens